Home»GOUVERNANCE»Etude de MSCI ESG Research : Les femmes dans les instances de gouvernance en 2017

Etude de MSCI ESG Research : Les femmes dans les instances de gouvernance en 2017

1
Shares
Pinterest Google+

Une nouvelle recherche datant de décembre 2017 fait ressortit l’état des lieux de la présence des femmes dans les instances de gouvernance, et notamment dans les Conseils d’Administration, selon les statistiques établies à travers les titres de l’indice MSCI.

Globalement, les femmes ont continué de faire des percées supplémentaires dans les Conseils d’Administration mondiaux en 2017, en dépit de la faible progression d’une année à l’autre.

Les progrès, note l’étude de MSCI ESG Research, ont été globalement lents. «En 2015, affirme la note, nous prévoyions que pour un univers mondial d’environ 4.200 sociétés de grande, moyenne et petite capitalisation dans les marchés développés et émergents, il faudrait attendre 2027 pour que 30% des sièges soient occupés par des femmes».

Or, même ce scénario de «business as usual» semble avoir été ait un peu trop optimiste. Si la projection 2015-2017 prévoyait de passer de 15,3% à 17,9%, les résultats obtenus au 16 octobre 2017 montraient que les femmes ne détenaient que 17,3% des postes d’administrateurs parmi toutes les sociétés de l’Indice MSCI ACWI.

MSCI ESG Research prévoit désormais qu’il faudra au moins 2028 pour atteindre les 30% de femmes dans les conseils d’administration de cet univers de sociétés, en fonction du taux de croissance actuel.

Les gains les plus importants d’une année à l’autre, en termes de pourcentage de différence, se sont produits parmi les sociétés du MSCI EM Index, où la représentation des femmes est en croissance par rapport à la base la plus faible.

Il y a eu des gains notables dans le nombre total de postes d’administrateurs occupés par des femmes dans plusieurs pays d’Asie, dont le Japon, Taiwan, l’Inde, la Malaisie et la Chine. L’Inde et la Malaisie ont récemment introduit des exigences minimales pour les femmes dans les conseils d’administration, les premiers pays asiatiques à le faire.

Dans les marchés développés, les États-Unis, le Canada et la France ont tous enregistré des augmentations absolues substantielles des femmes dans les conseils d’administration.

Tendances mondiales des femmes dans les conseils d’administration, 2016-2017

Le graphique indique le pourcentage de sièges d’administrateurs détenus par des femmes en 2016 et 2017 pour l’indice MSCI ACWI, l’indice MSCI World, l’indice MSCI Emerging Markets (EM) et les composantes américaines de l’indice MSCI World. Le pourcentage de changement (point jaune) représente l’augmentation du nombre absolu de sièges occupés par des femmes de 2016 à 2017.

Sociétés à indice MSCI ACWI ayant une représentation féminine majoritaire (au 16 oct. 2017)

En octobre 2017, toutes les sociétés françaises, italiennes et norvégiennes de l’indice MSCI ACWI comptaient au moins trois femmes parmi leurs administrateurs. Ces pays ont été suivis de près par la Suède, la Belgique, l’Allemagne et d’autres entreprises européennes. Il n’est pas surprenant que ce soient essentiellement des marchés qui ont institué des exigences de représentation minimale obligatoire qui mènent la danse.

Dix principaux pays selon le pourcentage de membres de l’ICMT de MSCI ayant trois femmes ou plus au conseil d’administration, en date du 16 octobre 2017

Parmi les marchés émergents, la Malaisie s’est distinguée cette année avec 30% des entreprises ayant atteint le seuil de trois femmes ou plus et 87,5% des entreprises comptant au moins une femme (contre 77% en 2016). L’Inde a introduit une orientation réglementaire quelques années auparavant, exigeant que les entreprises comptent au moins une femme au sein du conseil à partir de 2015.

Répartition géographique des entreprises comptant au moins trois femmes au conseil

 

Télécharger l’étude

Previous post

Swiss Sustainable Finance : Analyse de 15 approches d’institutions financières en Europe et en Amérique du Nord en matière de politiques d’exclusion

Next post

Le rapprochement des cadres de reporting GRI et SASB en bonne route

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *