Home»buzz de la rse»Gouvernance d’entreprise : capitaliser sur la démarche RSE

Gouvernance d’entreprise : capitaliser sur la démarche RSE

0
Shares
Pinterest Google+

Sur invitation de Mme Fathïa BENNIS, Président Directeur Général de Maroclear, une réunion du Club des entreprises labellisées RSE par la CGEM s’est tenue, le 5 mars 2014 au siège de Maroclear, autour du thème « Gouvernance d’entreprise : capitaliser sur la démarche RSE».

Cette rencontre a été animée Mme Dounia Taarji, Vice-président de la Commission RSE & Labels et ex. Directeur Général du CDVM, M. Adil Youssfi, Directeur Administratif et Financier de Maroclear et M. Fouad Benseddik, Directeur de Vigeo.  Elle a permis de rappeler les thématiques liées à la gouvernance à savoir : les responsabilités de l’organe de gouvernance, les droits des actionnaires et des associés et leur traitement équitable, la transparence et la diffusion de l’information financière et le rôle des parties prenantes.

Cette rencontre était également l’occasion de souligner que les entreprises sont appelées à assumer de nouvelles responsabilités pour répondre aux attentes de la société et qu’elles prennent conscience de l’importance des enjeux dépassant le court terme tels que les relations avec les parties prenantes, l’attractivité des ressources humaines, l’acceptabilité sociale et environnementale de leur activité, conduisant à un pilotage plus stratégique et plus global de l’entreprise.

Ainsi,  plusieurs questions au sujet de la gouvernance apparaissent notamment le rôle des Conseils d’administration, la prise en compte de la RSE dans les grandes décisions, le choix et la vérification des indicateurs, la communication responsable etc.

D’où la nécessité d’intégrer au niveau des instances de gouvernance des entreprises leurs préoccupations liées à la responsabilité sociale. Les participants ont également débattu des enjeux et de l’impact de la RSE pour une meilleure gouvernance et échangé sur des pistes de réflexions et de bonnes pratiques adoptées par les membres du club afin de faire de la RSE une opportunité pour la stratégie de l’entreprise.

Il y a lieu de rappeler que le Club regroupe l’ensemble des 65 entreprises labellisées RSE et que les réunions se tiennent trimestriellement sur des thématiques portant sur la charte RSE de la CGEM où sont invités également des entreprises non membres.

Previous post

Managem : la R&D au service de la RSE

Next post

Attijariwafabank: Valeurs éthiques et engagement citoyen

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *