GRI et RobecoSAM démontrent l’importance de la matérialité pour les investisseurs  

No Comment 169 Views

A-t-on la même compréhension de la matérialité ? Signifierait-elle la même chose aussi bien pour les investisseurs que pour les autres parties prenantes ? C’est pour répondre à cette question centrale que le GRI[1] et RobercoSAM[2] viennent de publier le résultats de leur analyse.

Ce décryptage renseigne sur la corrélation entre partis prenantes et Investisseurs dans l’identification de la matérialité. Dans le secteur des équipements technologiques par exemple, Emc Corporation ert Alcatel Lucent ont identifié les mêmes sujets de matérialité à savoir le sypply chaine et le management environnemental, entre autres sujets.

Quelques nuances ressortent. Ainsi, si la bonne gouvernance a été, certes, identifiée comme sujet important auprès des parties prenantes dans le secteur des équipements technologiques, elle ne l’a pas été à la mesure du score important réservé par les investisseurs. Inversement, quand les parties prenantes considèrent le business éthique comme suffisamment matériel dans leur évaluation, celle des investisseurs la positionnent en dernière position des 13 sujets de matérialité.

Dans le secteur financier et bancaire, l’alignement entre investisseurs et parties prenantes est également évident, note l’étude. La gestion de risque et la bonne gouvernance sont ainsi deux sujets identifiés communément entre investisseurs et parties prenantes comme sujets éminemment importants. D’autres sujets ont révélés une adéquation totale de points de vue : le capital humain (les parties prenantes le désignaient sous le vocable éducation et formation), l’emploi, la diversité et l’égalité des chances.

Les résultats de cette recherche de la GRI et de RobecoSAM apportent une démystification quand à l’asymétrie des attentes de la communauté des investisseurs par rapport aux autres catégories de parties prenantes. Outre le fait que l’analyse de la matérialité apporte une robustesse incontestable à l’exercice du reporting de durabilité, mais elle aide les entreprises à orienter leurs ressources vers les domaines les plus pertinents de leur stratégie de développement durable permettant ainsi d’obtenir le niveau le plus élevé d’impact aussi bien en interne qu’en externe.

Téléchargez l’étude : Etude sur la Métrialité réalisée par le GRI et RobecoSAM

——————————————————————————————————————–

[1] GRI est une organisation à but non lucratif qui inscrit son action dans le cadre d’une mission d’intérêt public avec une vision pour le développement d’une économie mondiale durable dans laquelle les organisations ont à gérer leur performance économique, environnementale, sociale et de gouvernance en s’assurant de la responsabilité de leur impacts.

[2] Société de gestion spécialisée dans l’investissement responsable.

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

Bande-Annonce
Ad
Inscrivez-vous à la newsletter

les acteurs
Renforcement des Capacités pour 100 Femmes Rurales du Moyen-Atlas

L’Association des Femmes pour le Développement Rural lancera sa série de formations pour le renforcement des capacités de 100 femmes rurales bénéficiaires en provenance de 10 coopératives du Moyen-Atlas du 9 au 15 Janvier prochain au Centre d’Al Akhawayn pour la Formation Continue et le