Home»GOUVERNANCE»La profession comptable mondiale invite le G20 à un reporting intégré

La profession comptable mondiale invite le G20 à un reporting intégré

2
Shares
Pinterest Google+

La fédération internationale de la comptabilité (IFAC) vient d’adresser un mémorandum au sommet du G20, qui se tient le 7 et 8 juillet 2017 à Hambourg avec un appui prononcé pour le rôle du reporting intégré.

Dans leur mot d’ouverture, les dirigeants de l’IFAC tiennent un discours politique bien appuyé. «Les leaders doivent choisir entre deux chemins distincts. Dans une direction, il y a une vigueur renouvelée pour travailler ensemble pour relever les défis croissants et embrasser les opportunités d’un XXI siècle numérisé et mondialisé. Dans l’autre, il y a un retour au nationalisme et à des politiques protectionnistes qui menacent de dérailler les progrès réalisés au fil des décennies. L’itinéraire optimal est évident : la collaboration est le seul moyen de s’assurer que tous les citoyens, partout dans le monde et dans toutes les parties de la société bénéficient des avantages des économies numériques et globales», souligne la présidente Rachel Grimes et le CEO Fayezul Choudhury.

«Nous devons favoriser les économies qui peuvent anticiper, réagir et éviter autant que possible les crises de l’avenir. La profession comptable s’engage à atteindre cet objectif et la confiance des citoyens sera essentielle à sa réalisation dans les pays du G20 et au-delà», soutiennent-ils.

Le sujet de la gouvernance revient au centre des intérêts : «Les gouvernements doivent promouvoir une politique publique cohérente et un environnement réglementaire cohérent et transparent qui inspire confiance tout en permettant des progrès… La profession comptable mondiale appelle à l’action les pays du G20 qui ont des recommandations spécifiques et utilisables et exhortent un consensus politique soutenu par une mise en œuvre concrète et une coopération continue entre les pays du G20 et à travers le globe».

L’appel de l’IFAC a grandement mis l’accent sur la mise en place d’un système de Reporting plus cohérent, pertinent pour l’environnement commercial actuel, qui harmonise les résultats avec les priorités du G20 pour renforcer la résilience, améliorer la durabilité et assumer la responsabilité.

«Le Reporting intégré est une opportunité pour se concentrer sur la création de valeur à long terme et améliorer un système largement fragmenté, complexe et axé sur la conformité». Les mots de l’IFAC sonnent comme une remise en cause implicite de la gouvernance mondiale de la comptabilité.

A l’instar de la période de l’après krach de 1929 où le lobbying des investisseurs américains a finalement permis d’obtenir la loi sur les valeurs mobilières de 1933, celui en faveur du Reporting de durabilité est entrain de gagner la planète. «Le Reporting intégré est fondé sur une réflexion organisationnelle intégrée susceptible d’aligner l’allocation de capital et le comportement de l’entreprise vers des objectifs plus larges que la seule la stabilité financière en y incluant le développement durable». La profession comptable mondiale est maintenant acquise au Reporting de durabilité. Le reste viendra très vite.

Télécharger : L’appel de l’IFAC au G20

Previous post

Tim Mohin : lorsque vous éclairez quelque chose, vous avez tendance à l'améliorer

Next post

Atténuation et adaptation au Maroc : 52 projets pour 50 milliards de DH

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *