Home»TERRITOIRE»OFPPT-Lydec : Un modèle pour promouvoir la responsabilité des territoires

OFPPT-Lydec : Un modèle pour promouvoir la responsabilité des territoires

0
Shares
Pinterest Google+

Comment contribuer à l’attractivité du territoire du Grand Casablanca ? A cette question, la lydec et l’OFPPT semblent avoir apporté un début pertinent de réponse  : la formation professionnelle.

Les deux institutions viennent de signer une convention pour développer un programme de formation dédié aux métiers de la ville et renforcer l’employabilité des jeunes dans un secteur en plein essor.

Première convention du genre dans le secteur des « Métiers de la Ville », ce partenariat vise à mettre en place des filières de formation adaptées aux métiers de l’Eau, de l’Electricité et de l’Assainissement.

Il a fallu y penser. En identifiant une attente relative à l’employabilité des jeunes, la Lydec et l’OFPPT ont dimensionné une offre de formation sur mesure en y intégrant la formation par alternance. L’action conjointe des deux partenaires concernera également les volets sourcing et recrutement ainsi que des prestations de formation continue au profit de Lydec.

Larbi BENCHEIKH, Directeur Général de l’OFPPT, a parfaitement résumé l’esprit de ce partenariat : «grâce aux liens de concertation avec les opérateurs économiques, l’OFPPT réussit à développer une offre de formation de proximité, à même de satisfaire les besoins de manière précise et proactive. C’est le cas du partenariat que nous concluons avec Lydec et qui vise à asseoir une collaboration fructueuse et pérenne en faveur du développement des compétences des jeunes ».

En vertu de cet accord, qui s’étalera sur une durée de trois ans renouvelables, les deux parties s’engagent à mettre en place un programme de formation visant principalement l’insertion rapide des jeunes dans le marché du travail.

Ainsi, des formations par alternance, d’une durée de 24 mois, seront assurées dans les métiers liés aux activités de Lydec, distributeur d’eau et d’électricité et gestionnaire des services d’assainissement liquide et d’éclairage public dans le Grand Casablanca. Le programme de formation permettra au délégataire de disposer de profils qualifiés adaptés à ses besoins en effectif suite à des départs importants à la retraite sur les dix prochaines années.

La dimension planification stratégique RH est ainsi incluse. C’est cela, en définitive, le management par la RSE. Les filières « Technicien en Electricité de Maintenance Industrielle » et « Chef de Chantiers TP » seront, ainsi, dispensées en alternance dans les Instituts Spécialisés en Industrie de Casablanca et de Mohammedia et le Complexe de Formation dans le Bâtiment de Casablanca.

De son côté, Lydec s’engage à contribuer à l’acquisition des compétences techniques et opérationnelles requises par les stagiaires par des formations dispensées en interne et à préparer un programme de tutorat pour l’encadrement des stagiaires. Les 70 tuteurs «Lydec» seront, en effet, en formation à l’OFPPT dès mardi 19 janvier.

La première promotion sera constituée de près de 240 stagiaires qui seront dotés des compétences nécessaires aux exigences des métiers de Lydec leur permettant ainsi une insertion rapide au sein de l’entreprise.

Par ailleurs, de nouvelles filières dédiées aux métiers de la ville seront mises en place par l’OFPPT ; ce qui profitera aussi aux autres opérateurs nationaux exerçant dans le même secteur d’activité.

Previous post

MAROCLEAR sensibilise ses collaborateurs au dépistage du cancer du sein

Next post

Label RSE de la CGEM : une question de signal

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *