Home»GOUVERNANCE»Rétrospective 2017 : Comment le GRI a contribué à faire des ODD une réalité grâce à la publication de rapports sur le développement durable

Rétrospective 2017 : Comment le GRI a contribué à faire des ODD une réalité grâce à la publication de rapports sur le développement durable

0
Shares
Pinterest Google+

Un rapport récent a révélé que le monde doit accélérer le rythme si nous voulons atteindre les objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030.

Les 17 objectifs de développement durable ambitieux nécessitent la contribution du secteur privé, notamment pour fournir l’ investissement estimé entre 5 000 et 7 000 milliards de dollars . Soutenir les organisations dans leurs contributions pour atteindre cet objectif, Le GRI et le Pacte Mondial des Nations Unies ( UNGC ) ont uni leurs forces pour lancer le Reporting sur la Plateforme d’Action des ODD, un mouvement multipartite qui jouera un rôle clé pour façonner l’avenir des rapports d’entreprise sur les ODD.

La plate-forme d’action vise à tirer parti des normes GRI – les normes de reporting de développement durable les plus utilisées au monde – et des dix principes du Pacte mondial des Nations Unies pour permettre aux entreprises d’intégrer les rapports SDG dans leurs processus existants. Les ODD sont une réalité. Il existe deux formations dans le cadre de la plate-forme: un groupe d’action institutionnelle comprenant des représentants des entreprises et un comité consultatif multipartite plus large.

Le premier résultat de la plate-forme d’action a été présenté au Sommet des dirigeants du Pacte mondial des Nations Unies à New York en septembre : Rapport d’activité sur les ODD, une analyse des objectifs et des cibles. Il s’agit d’un inventaire des divulgations possibles par les ODD qui vise à faciliter la transparence en établissant un lien avec des actions potentielles que les entreprises peuvent entreprendre pour contribuer aux ODD. Le dernier manuel pour les rapports d’activité sur les ODD sera publié en 2018.

GRI et la communauté des investisseurs

Le GRI contribue à renforcer le rôle du secteur privé dans la réalisation des ODD en travaillant avec la communauté des investisseurs. En 2017, plusieurs partenariats et initiatives ont ouvert la voie aux investisseurs et aux bourses du monde entier. En mars, le GRI a signé un échange de lettres avec la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) pour approfondir la collaboration des organisations sur l’investissement responsable, y compris les travaux liés à l’initiative des Bourses durables.

Des événements ont suivi en juin et en novembre pour soutenir davantage les investisseurs dans leur rôle de renforcement de la contribution du secteur privé aux ODD. En septembre, Fiona Reynolds, Directrice générale de GRI, et Fiona Reynolds, Directrice générale des Principes pour l’investissement responsable, ont signé un accord de collaboration à New York, renforçant «les efforts conjoints entre le premier référentiel mondial sur le développement durable et la principale initiative mondiale pour l’investissement responsable. aligner les rapports de développement durable avec les attentes des investisseurs.  »

La déclaration de Stockholm

Mais les ODD ne doivent pas être considérés uniquement comme une responsabilité, ce sont également des opportunités pour les entreprises. C’est pourquoi GRI, PRI et UNGC ont fondé la Déclaration de Stockholm en 2017, un groupe de 27 organisations de premier plan dans la communauté mondiale des investisseurs, représentant plus de 1000 milliards de Dollars d’actifs sous gestion. Les signataires de la Déclaration de Stockholm se sont engagés à investir dans les ODD.  Cette citation, tirée de la déclaration de Stockholm, renseigne sur l’orientation future : « Nous nous félicitons de cette opportunité et nous nous engageons à travailler avec la plate-forme d’action sur les ODD, codirigée par le Pacte mondial des Nations Unies et le GRI. Nous sommes également désireux d’étudier les possibilités de mesurer l’impact des investisseurs liés aux ODD et continuerons à collaborer pour faire avancer ce programme.  »

Source : Global Reporting Initiative

Previous post

Lydec dans le palmarès « Best Emerging Market Performers » de Vigeo Eiris 

Next post

Rétrospective 2017 du Reporting Extra-Financier au Maroc

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *