Home»buzz de la rse»RSE en ftour débat : la triangulation valeurs, normes et pratiques en question

RSE en ftour débat : la triangulation valeurs, normes et pratiques en question

0
Shares
Pinterest Google+

M. Aziz Derj, Président de la RSO au Maroc et directeur de développement durable, de l’audit interne et du risk management à Cosumar.

A regarder de près l’engouement des dirigeants lors du ftour[1] de la RSO au Maroc, le puzzle d’une doctrine marocaine de la RSE est en bonne voie de recomposition. L’effervescence de la société civile en général et de la société entrepreneuriale en particulier préfigure que la RSE devient de plus en plus un fait social.

Portant en lui des questionnements sur l’histoire et le devenir du capitalisme, la RSE ne cesse de reconstruire ses référentiels, de questionner sa légitimité et de réinventer ses modèles. C’est d’ailleurs tout le sens de la conférence donnée par le professeur Abdelmounim Belalia[2] autour du thème : «les valeurs de la société marocaine : levier pour les démarches RSE au sein des entreprises ?».

Fait divers en apparence, qui n’en est pas un, en réalité. Quand ce même professeur, à peine rentré au Maroc pour enseigner dans une prestigieuse école publique de commerce à Casablanca, posa la question à ses étudiants pour savoir s’ils seront prêts, à l’avenir, à vendre des produits  inutiles à une population qui n’en est pas concernée, il était loin de réaliser que la réponse allait être un imperturbable Oui massif et décomplexé.

Parenthèse laconique mais néanmoins lourde de sens, la discussion autour des valeurs a évoqué, sans la nommer cette «banalité du mal». Nos étudiants seront-ils devenus des femmes et des hommes tristement banals, ambitieux et zélés, entièrement soumis à l’autorité de «l’argent», incapables de distinguer le bien du mal ? Une chose est sûre en tout cas: ce débat sur la RSE et l‘enseignement, notamment dans les business school, mérite un développement spécifique.

Quid alors de l’Association pour le développement de la responsabilité sociétale des organisations au Maroc ? Premier fait à soulever, la vision : le bien-être de l’Humain au centre de la performance des entreprises et des organisations dans le respect de la spécificité culturelle marocaine et la protection de l’environnement.

Ainsi déclinée, la vision de RSO Maroc invoque trois écoles de pensée: celle des droits de l’homme, celle de la performance économique et celle de la contextualisation. L’alignement de la vision de RSO Maroc se retrouve également dans l’évocation des enjeux, dont le premier cite «la prise de conscience du rôle actif de l’humain dans la pérennité des entreprises et des organisation».

Deuxième articulation tout à fait salutaire : la volonté de fédérer un ensemble d’acteurs, de dirigeants et d’institution dans une démarche qui regroupe toutes les bonnes volontés. Aux cotés des dirigeants d’une cinquantaine de dirigeants, la RSO a fait appel des professeurs universitaires, à des présidents d’universités, à des consultants….

Alors, la RSE serait-elle devenue un fait social au Maroc? Rien n’est moins sûr. En revanche, grâce à des initiatives similaires, elle peut devenir un fait entrepreneurial bien ancré dans le paysage. Mais pour cela, le triptyque valeurs, normes et pratiques devra être encore plus documenté. C’est, entre autres, l’ambition de la plateforme lesleders.ma.

Hassan Bouchachia

—————————————————————————————————————-

[1] Organisé par l’Association pour le développement de la responsabilité sociétale des organisations au Maroc, le 17 juillet 2014. La photo est celle du Président de la RSO au Maroc, M. Aziz Derj, directeur de développement durable, de l’audit interne et du risk management à la Cosumar.

[2] Professeur de management stratégique, responsable du Centre d’Etudes et de Recherches en Gestion de l’ISCAE (CERGI)

Previous post

Une entreprise socialement responsable a conscience de son rôle dans l’économie nationale

Next post

La seconde édition des rencontres Responsabilité et Performance sera africaine  

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *