Home»Chroniques»Stratégie RSE : Quelques précautions méthodologiques…

Stratégie RSE : Quelques précautions méthodologiques…

2
Shares
Pinterest Google+

La rentrée RSE s’annonce et la même question est posée avec toujours autant d’acuité : comment mettre en place, ou booster, notre démarche RSE ?

Notre modeste retour d’expérience nous invite à partager avec notre réseau, notamment en Afrique, quelques idées.

Mais d’abord, évacuons quelques idées reçues. La démarche RSE n’est pas une recette comme elle n’est pas une simple articulation de conformité. Nos interlocuteurs sont souvent dans cette perspective. Ou sommes-nous et où devons-nous aller ?

Juliette Gaussem, Corporate and Stakeholder Relations au GRI avait donné cette réponse pleine de sens lors de la première édition de la conférence sur le Reporting en Afrique à Casablanca en 2015  : «this is a journey» (c’est un voyage).

C’est un voyage, en effet, avec une seule destination : la durabilité.

Ce n’est pas une recette, disais-je, car l’acceptabilité sociale d’une mine diffère de l’autre, car l’histoire d’une banque diffère de l’autre, car l’approche d’un management, sa culture, son vécu…, diffère de l’autre.

Cependant, des méthodologies existent et les correspondances entre elles sont aujourd’hui tout à fait établies ou du moins, en cours, pour quelques unes. Nous n’allons pas nous attarder sur ce volet que nous traiterons ultérieurement.

En matière de méthodologie, nous retiendrons deux principalement. D’abord, comment l’entreprise élabore sa cartographie des parties prenantes? Le processus de cette élaboration est tout aussi pertinent que le résultat obtenu lui-même. Est-ce que le comité de direction est impliqué dans la réalisation de cette photographie? et prends-il le temps d’évaluer (avec le concours d’un consultant dont les retours d’expérience évitent quelques écueils classiques) la criticité de ses parties prenantes?

Deuxième précaution méthodologique, l’entreprise a-t-elle réalisé une étude de matérialité (exhaustivité de l’étude, nombre des référentiels retenu, qualité de l’écoute des voix, outil informatique utilisé…) ? et quel est le niveau d’implication, là aussi, du Management?

Notre retour d’expérience nous fait dire que l’implication du top management ne se mesure pas par sa présence à la restitution des livrables mais se nourrit du débat contradictoire que ces mêmes livrables nourrissent.

Ce n’est donc pas, une recette, disais-je, car ces deux méthodologies sont elles-mêmes des outils de récolte de l’information. La maturité méthodologique, elle-même, gagne en profondeur une fois que l’organisation déploie sur plusieurs exercices cette démarche. La récurrence statistique des remontées d’information mais aussi les actions correctives entreprises par l’entreprise montreront la justesse des choix retenus. Le pilote de cette démarche, généralement le directeur de développement durable, s’érigera dans son Comex comme le pourvoyeur de sens puisqu’il offre une synthèse intelligible de ces remontées, si tentée que les voix des parties prenantes soient assez contradictoires.

La dernière étape consistera à corréler leviers et objectifs stratégiques de l’entreprise et stratégie RSE, fruit de ces deux méthodologies citées. La stratégie RSE ne vient pas réfuter les acting politiques de l’organisation mais plutôt montre comment peut-elle les appuyer en raison de cette synthèse qu’elle offre entre les préoccupations économiques, sociales et environnementales. Le GRI, à ce titre, est d’une pertinence extrême puisqu’il guide les organisations dans le choix des indicateurs à retenir. Mais l’indicateur tout seul n’est rien s’il ne vient pas appuyer une vision, un plan d’action, des initiatives, des réalisations concrètes et des objectifs à atteindre.

Bonne rentrée RSE.

Hassan BOUCHACHIA
GRI DATA PARTNER pour le Maroc

Previous post

Afrique : Un forum des entreprises responsables sur le développement durable du 31 août au 1er septembre 2017

Next post

ExxonMobil a-t-elle induit le public en erreur dans ses communications sur le changement climatique ?

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *