Home»buzz de la rse»Un Ombudsman à l’OCP

Un Ombudsman à l’OCP

0
Shares
Pinterest Google+

Le Groupe OCP annonce la création du bureau de l’Ombudsman, organe de médiation mis à la disposition des parties prenantes externes du Groupe, incluant notamment ses clients et fournisseurs, les ONG et toute autre partie en interaction avec ses entités. Soucieux de conserver de bonnes relations avec son écosystème, le Groupe OCP lance le bureau de l’Ombudsman dont la mission essentielle est de recevoir les doléances et de promouvoir les règlements amiables. L’action de l’Ombudsman, conforme aux standards internationaux en la matière, permet d’instruire les dossiers après une écoute approfondie des différentes parties dans le respect des réalités des faits. L’Ombudsman organise ensuite une médiation et propose aux parties une solution de règlement, équitable et objective, du désaccord dont il a été saisi.

A noter que le bureau de l’Ombudsman – institution totalement indépendante de la structure organisationnelle du Groupe OCP – est une interface neutre ne représentant ni le Groupe OCP, ni les parties prenantes impliquées destinée à proposer des solutions amiables aux différends dans le strict respect des principes de confidentialité et d’impartialité. Il est également investi de la fonction de prévention des conflits entre le Groupe OCP et ses parties prenantes. A ce titre, l’Ombudsman peut s’autosaisir de toute problématique qu’il juge sensible et entrant dans le cadre de l’exercice de ses missions.

Par ailleurs, les parties prenantes externes peuvent saisir le bureau de l’Ombudsman du Groupe et présenter leurs doléances et préoccupations en vue d’aboutir à des solutions amiables et équitables. Cette saisine doit être réalisée conformément aux modalités pratiques comme stipulées sur le site internet www.ombudsman-ocp.org. Enfin, l’Ombudsman s’érige en force de proposition en adressant à la Direction Générale d’OCP des recommandations contribuant à la solution des problématiques récurrentes et au renforcement des relations de confiance entre le Groupe OCP et ses parties prenantes externes.

Source : Infomédiaire

Previous post

Lydec obtient le label RSE de la CGEM

Next post

Michel Doucin : La RSE tente de créer un substrat éthique là où il n’y en a pas

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *